rectangulairevisuel-prisesdepositions

La dégradation des conditions de travail à l’hôpital continue

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) du ministère de la santé a publié une étude sur l’évolution de l’organisation du travail à l’hôpital entre 2003 et 2006.

 

En trois ans, près d’un salarié sur deux (46%) fait état d’ une dégradation des conditions de travail.

Déjà , 2006, ils étaient 52% à déclarer travailler fréquemment le samedi, 46% le dimanche et 22% la nuit.

 

Dans le public, un tiers des médecins et des infirmières disent cumuler le plus souvent ces trois contraintes.

Un constat légèrement moins élevé dans les les cliniques privées à but lucratif ,ou l’on travaille plus sur des séjours programmés.

A cela s’ajoute les astreintes, qui concernent fréquemment 69% du corps médical.

Plus 40% des agents hospitaliers déclarent une impossibilité de faire face à leur charge de travail au moins une fois par semaine.

Pour 9%, c’est tous les jours.

Par conséquences, les procédures de qualité et les délais imposés sont de plus en plus difficiles à respecter.

Et puis, la moitié des infirmières et des aides-soignantes, ainsi qu’un tiers des médecins, affirment ne pas pouvoir interrompre momentanément leur travail.

Voilà le produit des politiques néolibérales en matière de santé et de protection sociale.

 

Le comité de rédaction de l’UNAM

 

DERNIÈRES ACTUALITÉS

L'ACTU EN VIDÉO

SUIVEZ NOUS

AGENCES MUTUALISTES

  MUTUELLE DE FRANCE UNIE

  MUTUELLE SAMIR

  MUTUELLE LOIRE -FOREZ

  MUTUELLE DES TRAVAILLEURS DE LA REGION GIVORDINE

  MUTUELLE FAMILIALE (84)

  UNION DES MUTUELLES DE FRANCE MONT-BLANC

  MUTARETRAITE

  UNION DE REASSURANCE ET DE SUBSTITUTION SOCIALEE