rectangulairevisuel-prisesdepositions

La finance et les multinationales poursuivent leur prédation dans le secteur de la protection sociale

Jusqu’où iront-ils ? On a pu voir , le mois dernier, lors de la 63ème Assemblée mondiale de la santé (AMS), un vrai débat pour savoir qui devait primer sur l’autre entre les intérêts commerciaux et financiers ou les préoccupations de santé publique en matière de médicaments. On mesure de plus en plus avec la multiplication des débats sur les retraites quels sont les enjeux de ce débat-là.

Et pendant ce temps-là, tout concoure à ce qu’une pression soit faite sur les mutuelles pour qu’elle devienne in fine des assureurs comme les autres.

Même si certains estiment que la résistance ne permet pas pour l’instant de « bloquer » la prédation, on peut voir ici et là, des personnes, des groupes, des organisations, qui comprennent de plus en plus que c’est l’intérêt public qui est menacé. Des médecins hospitaliers, des professeurs de médecine qui hier soutenaient la « réforme » régressive d’Alain Juppé en 1995, entrer aujourd’hui dans la fronde. Le secteur médicosocial,commence à entrer dans la contestation. Petit à petit, le débat s’installe dans le pays. Cela ne restera pas sans lendemains.

 

Jean-Jacques Verchay

Président de l’UNAM

DERNIÈRES ACTUALITÉS

L'ACTU EN VIDÉO

SUIVEZ NOUS

AGENCES MUTUALISTES

  MUTUELLE DE FRANCE UNIE

  MUTUELLE SAMIR

  MUTUELLE LOIRE -FOREZ

  MUTUELLE DES TRAVAILLEURS DE LA REGION GIVORDINE

  MUTUELLE FAMILIALE (84)

  UNION DES MUTUELLES DE FRANCE MONT-BLANC

  MUTARETRAITE

  UNION DE REASSURANCE ET DE SUBSTITUTION SOCIALEE